LudoScience

Adaptation du modèle CEPAJe destiné à évaluer une activité ludopédagogique pour le domaine de la Santé Julian ALVAREZ, Loïc DRUETTE, Geoffrey MELIA, Pascal STACCINI - 2016

Informations

Support : Publications
Auteur(s) : Julian ALVAREZ, Loïc DRUETTE, Geoffrey MELIA, Pascal STACCINI
Editeur : SEGAMED 2016
Date : 2016
Langue : Langue


Description

 

Introduction

Le 8 septembre 2016, dans le cadre de l’Ecole d’été de Lyon SAMSEI (Stratégies d’Apprentissages des Métiers de Santé en Environnement Immersif) organisée au sein de l’Université de Lyon, a été proposé un atelier nommé « Point sur le jeu sérieux » (Druette, 2016). Durant cet atelier, qui a accueilli une cinquantaine de participants, essentiellement des praticiens de santé, nous avons pour la première fois introduit le modèle CEPAJe. Elaboré courant 2015, ce modèle vise à expliquer notamment la nécessité d’aller au delà de l’aspect technocentré associé au dispositif de jeu comme médiation tel que nous avons eu l’occasion de l’exposer pour l’école (Alvarez, Djaouti, Rampnoux, 2016, p.69-70). Jusqu’à présent, la principale approche que nous avons proposé dans le cadre de nos formations dédiés au domaine de la santé consistait à expliquer les concepts clés que représentent le Serious Game, le Serious Gaming et la Gamification d’une part et d’autre part, de prendre en considération les accompagnements nécessaires pour maximiser les chances d’atteindre les objectifs utilitaires visés (Alvarez, Plantec, Vermeulen, 2012). Mais, quand il s’agissait de les articuler autour d’une séquence pédagogique, aucun canevas n’était réellement proposé par nos soins pour offrir au formateur la possibilité d’élaborer sa propre activité de jeu sérieux et d’en évaluer la robustesse par une approche réflexive. Avec CEPAJe, l’idée est de réfléchir à l’intégration du jeu en formation et de faire prendre comprendre conscience de la nécessité d’instaurer « les trois temps pédagogiques » (Tremblay, 2007, p.102-104), pour introduire l’activité de jeu sérieux, l’animer et la débriefer pour accompagner au mieux les apprenants. L’idée est d’alerter sur le fait que le seul dispositif de jeu ne suffit pas à assurer un enseignement et que d’autres dimensions sont nécessaires à prendre en compte. Ainsi, comme nous le détaillerons le modèle CEPAJe regroupe dans son acronyme cinq dimensions au total : Contexte, Enseignant, Pédagogie, Apprenant et Jeu.

De prime abord, CEPAJe a été conçu pour s’employer dans tous types de formations et ce, dans n’importe quel domaine puisque ce modèle ne fait pas appel à des références spécifiques propres à certains marchés. Ainsi une formation dédiée au domaine de la santé peut théoriquement être analysé via CEPAJe. Cependant, après avoir échangé par courriels avec Geoffrey Melia, courant juin 2016, nous nous sommes demandés s’il n’était pas possible d’aller un peu plus loin et de transposer un tel modèle sur un parcours thérapeutique ou de prévention. En effet, si l’on considère le cas de Serious Games comme Hammer & Plancks (Natural Pad, 2012) ou encore VoracyFish (Groupe Genious, 2012) nous constatons qu’ils s’intègrent tous deux dans un parcours de rééducation fonctionnelle pour des patients de type post AVC. La rééducation visée consiste pour le patient à recouvrer des mouvements de ses avants bras. Ce qui correspond à une forme d’apprentissage. Si l’on poursuit l’idée, comme pour n’importe quelle formation dans ce cas, les différentes dimensions de CEPAJe peuvent venir influer cet apprentissage, dont le parcours thérapeutique. Mais, le cas de la rééducation fonctionnelle n’est peut-être qu’un des possibles ? Peut-être peut-on adapter CEPAJe à d’autres parcours thérapeutiques encore ? Lors de l’atelier SAMSEI du 8 septembre, ce questionnement a été introduit pour la première fois face à un public de professionnels de santé. Une telle perspective semblait pertinente à explorer et nous avons convenu avec Pascal Staccini et Loic Druette d’avancer sur la question pour l’exposer dans le cadre de SEGAMED 2016. C’est dans ce contexte, que nous proposons dans le cadre de cette communication, après avoir présenté le modèle CEPAJe et son élaboration, de l’adapter pour un parcours santé. Cette adaptation constitue une première étape dans un processus qui vise in fine à éprouver la robustesse du modèle tant sur son utilisation que son contenu sur le terrain clinique. 



Mots-clés : Serious Game, Jeux sérieux, Evaluation, Santé, Scénario thérapeutique, Modèle évaluatif, Parcours thérapeutique, Sensibilisation