LudoScience

Les entreprises deviennent accros aux «serious games» Christine Piédalu - 2012

Informations

Support : Médias
Auteur(s) : Christine Piédalu
Editeur : Le Figaro
Date : 2012
Langue : Langue


Description

Les entreprises deviennent accros aux «serious games»

  • Par Christine Piédalu 
  • Mis à jour le 01/05/2012 à 15:13
  •    
  • Publié le 27/04/2012 à 08:33
Renault Academy a lancé son premier business game il y a trois ans et demi pour ses vendeurs en concession.

 

Former, tester, recruter… Les «business games» sont déployés pour de multiples objectifs, qui vont du recrutement à la formation des salariés ou même la conduite de projet. Alors, learning by playing?

L'Oréal, Orange, Michelin, Total… plus de la moitié des sociétés du CAC 40 utilisent des «serious games» conçus spécialement pour leurs salariés. Mais le marché s'ouvre à de nouvelles cibles. En 2010, les serious games généraient 1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires dans le monde. En 2015, ils devraient rapporter sept fois plus selon l'Idate (1).

... 



Mots-clés : Formation, Business games, Serious Game, CAC 40, Grands groupes, Economie